Language Selector

Tubes en acier sans soudure

Domaine d’application

Paliers à roulement, injecteurs sur moteurs diesel Common Rail, cylindres hydrauliques, cylindres, engrenages fortement sollicités comme dans les installations éoliennes, pièces fortement sollicitées ou très exigeantes dans la construction de machines etc. Les aciers Ovako sont disponibles sous forme de tubes en acier sans soudure, d’anneaux laminés ou forgés jusqu’à 3m de diamètre ou de matériau en barre.
Outre les aciers fournis depuis le centre de service d’Embrach et décrits plus en détails dans les lignes qui suivent, Ovako fabrique également d’autres qualités d’acier. Ces dernières sont proposées départ usine avec un délai de livraison (8-12 semaines) et dans une quantité (8 t. minimum) correspondants.

Descriptif

Tube d’acier de construction sans soudure Ovako 280
Les tubes Ovako 280 sont fabriqués dans un acier pur et sont sans soudure. Ils sont proposés dans de nombreuses dimensions jusqu’à un diamètre extérieur de 256,5mm maximum.
Dimensions de livraison depuis le centre de service d’Embrach (PDF KB xx)

Acier pour tubes pour paliers à roulement Ovako 803 (100Cr6) et Ovako 824 (100CrMo7)
Cet acier se distingue par une résistance élevée à la fatigue et à l’usure.
Ovako 803: se distingue par une résistance élevée à la fatigue et à l’usure. Les tubes sont livrés à l’état recuit et se prêtent parfaitement à un usinage mécanique. Le procédé de trempe/revenu martensitique permet d’atteindre des valeurs de 60-65HRC.
Ovako 824: convient à la trempe à cœur d’épaisseurs plus importantes. Cet acier présente lui aussi une résistance importante à la fatigue, une excellente résistance à l’usure et une bonne ténacité. Cette qualité convient à la trempe martensitique et bainitique.

Propriétés


Ovako 280
Sont, en règle générale, livrés sous forme de tubes laminés à chaud. On obtient ainsi les propriétés mécaniques suivantes:

Epaisseur  mmLimite d’élasticité Rp min  MpaCharge de rupture Rm min MPAAllongement de rupture A5 min %Dureté env. HBEnergie d’impact Kv min. à 20°C J
<=255006702022527
>254706402022027

Soudage: bonnes propriétés de soudage, convient à tous les procédés de soudage courants.

Normalisation: 900-920°C, refroidissement à l’air calme.
Recuit de détente: 550-600°C, durée de maintien 1-2 heures, refroidissement en four ou à l’air.
Traitement: 900-920°C, trempe à l’eau et revenu à 500°C pendant env. 1 heure.
Cémentation: carburation à 850-950°C, trempe à 780-830°C, trempe à l’huile ou trempe étagée, revenu à 150-200°C pendant 1 heure, dureté normale de couche marginale 58-63HRC.
Nitruration: 500-520°C, dureté de couche marginale env. 650HV. Convient également à la nitruration au plasma.

Ovako 803
Sont, en règle générale, livrés sous forme de tubes à l’état coalescé. On peut obtenir les propriétés mécaniques suivantes:

EtatLimite d’élasticité Rp min  MpaCharge de rupture Rm min MPAAllongement de rupture A5 min %Dureté
Laminé à chaud, coalescé41070027195 HB
Etiré à froid70088013210 HB
Trempe martensitique17002300261 HRC
Trempe bainitique20002200759 HRC

Forgeage: 800-1100°C, refroidissement à l’air calme.
Recuit de coalescence: réchauffement à 820°C /1 heure, maintien à 820°C 2 heures, refroidissement de 820°C à 740°C / 1 heure, refroidissement de 740°C à 690°C /10 heures, refroidissement à l’air calme.
Recuit de détente: 550-650°C, durée de maintien 1 heure, refroidissement à l’air.
Trempe martensitique: 830-870°C / 10-60 minutes, trempe à l’huile et revenu sous 2 heures à 160°C minimum, conformément à la fiche technique.
Trempe bainitique: 850-875°C / 10-60 minutes, trempe en bains de sel 220-250°C /3-7 heures conformément à la fiche technique.
Revenu: 160-570°C conformément à la fiche technique, refroidissement à l’air calme.

Ovako 824
Sont, en règle générale, livrés sous forme de tubes à l’état coalescé. On peut obtenir les propriétés mécaniques suivantes:

EtatLimite d’élasticité Rp min  MpaCharge de rupture Rm min MPAAllongement de rupture A5 min %Dureté
Laminé à chaud, coalescé42070027200 HB
Trempe martensitique17002300261 HRC
Trempe bainitique20002200759 HRC


Forgeage: 800-1100°C, refroidissement à l’air calme.
Recuit de coalescence: réchauffement à 820°C /1 heure, maintien 820°C 2 heures, refroidissement de 820°C à 740°C / 1 heure, refroidissement de 740°C à 690°C /12 heures, refroidissement à l’air calme.
Recuit de détente: 550-650°C, durée de maintien 1 heure, refroidissement à l’air.
Trempe martensitique: 830-870°C / 10-60 minutes, trempe à l’huile et revenu sous 2 heures.
Trempe bainitique: 850-875°C / 10-60 minutes, trempe en bains de sel 220-250°C /3-8 heures.
Revenu: 160-500°, refroidissement à l’air calme.

Offres Stahl-Contor depuis le centre de service d’Embrach

 

Numéro de matériauDésignationEtat de livraisonDimensions en stockApplications typiques
Norme d’usineOvako 280Laminé  à chaudD extérieur = 60-255mmEléments de construction devant présenter les propriétés suivantes:
• Apte au chromage
• Apte à la cémentation
• Apte à la nitruration
• Apte au soudage
• Acier à grain fin
• Stabilité de forme
Norme d’usineOvako 803CoalescéD extérieur = 30-200mmEléments de construction devant présenter les propriétés suivantes:
• Dureté élevée
• Résistance à l’usure
• Résistance à la fatigue
• Stabilité de forme
• Trempe à cœur jusqu’à env. 25mm
Norme d’usineOvako 824CoalescéD extérieur jusqu’à 200mmEléments de construction devant présenter les propriétés suivantes:
• Dureté élevée
• Résistance à l’usure
• Résistance à la fatigue
• Stabilité de forme
• Trempe à cœur jusqu’à env. 50mm


IQ-Steel (qualité isotrope)
L'acier utilisé dans les paliers à roulement doit remplir des exigences très élevées. La pression hertzienne pour les roulements à billes, la fatigue liée au retournement à régime élevé, la nécessité d’une bonne usinabilité imposent le perfectionnement permanent des qualités d’acier Ovako.


Les éléments d’alliage influent sur les propriétés pouvant être obtenues par traitement thermique. Grâce à l’utilisation de ferraille propre et faiblement alliée, d’un processus méticuleux de fusion en four électrique et d’un système sophistiqué d’adjonction des éléments d’alliage, on obtient, pour Ovako, une très forte similitude de composition chimique entre les différents coulées/lots.
Mais la qualité d’un acier ne dépend pas uniquement des éléments que l’on y ajoute. Les défauts à éviter sont tout aussi importants. Ces défauts peuvent être notamment des inclusions non-métalliques, des ségrégations ou des pores. Concernant les inclusions non-métalliques, il s’agit d'e sulfure et d’oxyde.